Création d’expériences avec un textile imprimable »




 

Le papier peint a fait son grand retour dans la décoration d’intérieur. Ce comeback, il le doit avant tout aux possibilités infinies de l’impression grand format (IGF). Cette technique permet de créer une expérience et une atmosphère spécifiques dans chaque espace intérieur. Jo Dhaenens, expert en communication visuelle, donne son avis sur la toute nouvelle tendance en matière de décoration d’intérieur : les textiles imprimables.

Liberté créative avec l’IGF

L’assortiment des revêtements muraux était déjà particulièrement varié : papier peint, tentures murales en non-tissé ou papier peint en fibres de verre en différentes finitions, tantôt lisses, tantôt avec des surfaces à effet cuir, grain de sable ou plâtre. Tous ces supports s’impriment parfaitement avec des imprimantes grand format. Jadis, le choix en matière de décoration murale se limitait à des motifs fixes choisis dans un livre d’échantillons. Aujourd’hui, grâce à l’impression grand format, il est possible d’imprimer pour ainsi dire n’importe quelle image, illustration ou photo sur un revêtement mural. Jo Dhaenens : « Cette grande liberté créative permet la conception d’une expérience particulière dans chaque pièce. Cela vaut non seulement pour les habitations privées, mais également pour les hôtels, les bureaux, les restaurants, les magasins, les cafés et les musées. »

Plus respectueux de l’environnement

Le segment de la décoration d’intérieur est en plein développement et les innovations y sont nombreuses. Comme toute nouvelle tendance, Jo Dhaenens pointe l’utilisation de textiles, constitués de polyester tissé. « L’avantage, c’est que ces matériaux sont bien moins préjudiciables pour l’environnement que des supports en PVC. Ils sont déjà utilisés depuis un certain temps dans les secteurs de l’affichage et de la signalétique. Songez aux banderoles, aux bannières, aux applications avec des caissons lumineux, aux dispositifs déroulants. Il existe aujourd’hui également un vaste assortiment de textiles spécifiquement conçus pour la décoration d’intérieur. »

Le choix du matériau dépend fortement de l’application souhaitée. Jo Dhaenens énumère quelques possibilités : « Pour les revêtements muraux, il existe des produits qui doivent être collés, mais vous pouvez également opter pour un matériau autocollant facile à fixer au mur. Dans un magasin, il peut être judicieux d’opter pour un revêtement mural facile à retirer et à déplacer et ne laissant pas de traces de colle. Si le matériau doit durer un certain temps et résister à l’un ou l’autre choc, il existe une variante sur laquelle est appliquée une fine couche de cire protectrice. Et il existe également une qualité qui peut être livrée dans une largeur de pas moins de 5 mètres. Elle vous permet par exemple de décorer un hôtel, sans la moindre soudure visible. »

Absorption acoustique et protection solaire

Les textiles qui ont une propriété insonorisante et des effets pare-soleil constituent deux groupes très particuliers de substrats. Jo Dhaenens : « Les variétés insonorisantes sont revêtues d’une mousse spéciale. Vous pouvez les utiliser pour améliorer l’acoustique des pièces, par exemple dans des bureaux ou des restaurants où les voix résonnent de manière gênante. La variante textile pare-soleil n’est pas destinée à des revêtements muraux, mais à des stores. Le matériau laisse passer une certaine quantité de lumière, mais repousse les rayonnements UV. Ces deux variantes s’impriment également à la perfection et peuvent donc contribuer à améliorer l’expérience esthétique et visuelle d’une pièce. »

Jo Dhaenens prévoit que la tendance textile ne s’arrêtera pas là, grâce à ses innombrables possibilités et à ses avantages environnementaux. « Tout porte à croire que le textile sera le segment le plus prisé dans les années à venir dans la décoration d’intérieur compatible avec l’IGF. »

Intéressé(e) par le nouvel assortiment textile de décoration d’intérieur ? Demandez des informations complémentaires à votre personne de contact chez Antalis.

Posted by / janvier 31, 2019