Easystock : un service inédit pour une gestion du stock 100 % automatique

Un service qui se charge tout à fait automatiquement de la tenue à jour de votre stock de supports. Cela semble trop beau pour être vrai. Et c’est pourtant ce qu’offre Easystock, le premier système de gestion de stock du genre dans le secteur graphique. Il enlève un souci majeur aux imprimeurs digitaux, aux imprimeurs traditionnels, aux utilisateurs de matériaux d’emballage et de produits de communication visuelle. L’expert en numérique Sander Seijsener explique en quoi et les avantages qu’il procure.

Très simple via le webshop

Easystock est un service complémentaire pour les clients qui passent commande chez Antalis. « Si un client décide d’utiliser Easystock, nous, dans notre webshop, nous faisons en sorte qu’il voie apparaître un bouton supplémentaire sur son écran, explique Sander Seijsener. Grâce à ce bouton, il arrive dans l’application et il peut tout gérer. Ce sera également possible avec des appareils mobiles plus tard dans l’année. Bref, c’est très simple. »

Tout commence par une bonne concertation, insiste Sander Seijsener. « L’application est intéressante surtout pour ‘le pain quotidien’ du client, c’est-à-dire les articles à forte rotation. Nous les identifions en étroite concertation avec le client. Ensuite, nous fixons à cet égard un stock maximum et minimum et nous l’introduisons dans le système. Par exemple un stock standard de 10 paquets et un minimum de 5 paquets. »

‘Circuit fermé’

Dès que le stock descend en dessous de ce minimum, le système se met automatiquement en action. « 5 paquets sont alors préparés à la livraison dans notre entrepôt, indique Sander Seijsener. Mais le système vérifie également au préalable les autres articles intégrés dans Easystock, afin de déterminer s’ils doivent eux aussi être réapprovisionnés. Leur stock n’est sans doute pas encore passé en dessous du minimum, mais il est malgré tout préférable de les joindre à la livraison. Cela rend notre transport plus efficace. »

Lors de la réception, le client donne son accord et les marchandises sont enregistrées chez lui comme stock d’Antalis. Ce n’est que s’il en utilise et scanne certains articles qu’il est question d’un achat. Dès que le minimum est à nouveau atteint, le système le signale automatiquement et donne lieu à une nouvelle livraison.

Sander Seijsener appelle cela un ‘système en circuit fermé’ qui offre d’énormes avantages. « Pourquoi devriez-vous systématiquement passer commande pour des articles que vous utilisez quasi quotidiennement? Cela vous coûte à chaque fois du temps. En outre, l’automatisation permet de réduire les erreurs et d’éviter les temps d’attente. Et cerise sur le gâteau, le client doit investir moins dans le stock, puisque ce dernier est la propriété d’Antalis. »

Conseillers Easystock

Antalis a développé Easystock avant tout pour le secteur de l’impression numérique, car les livraisons rapides y sont cruciales. À présent que le système a été amplement testé sur le terrain et perfectionné, il est évident que d’autres segments de marché peuvent également en tirer profit. « L’efficacité et les livraisons rapides sont très intéressantes également pour les secteurs de l’imprimerie traditionnelle, la communication visuelle et l’emballage, ajoute Sander Seijsener. Aussi offrons-nous Easystock à pratiquement tous les clients d’Antalis. Et bien que ce soit en principe un système 100 % automatique, ils peuvent, en guise de service complémentaire, bénéficier du soutien de nos conseillers Easystock. En cas d’imprévu, ces derniers se tiennent toujours prêts à aider l’utilisateur et à effectuer des modifications si nécessaire. Donc, fini les soucis avec le stock !’

Posted by / avril 8, 2019