Erreurs courantes dans la gestion des couleurs LFP Partie 2 : Les imprimeurs

Dans le Large Format Printing, il arrive souvent que les couleurs qui sortent de la presse ne soient pas correctes. Dans un blog précédent, l’expert en gestion des couleurs, Tim Geirnaert, pointait les erreurs souvent commises pendant le prépresse. Dans cette deuxième partie, il aborde les erreurs commises du côté de la production. Partie 2 : Pistes d’amélioration pour les imprimeurs.

Profil de couleur propre à chaque support d’impression

Tout commence au moment où un imprimeur achète une imprimante grand format. Plusieurs profils de couleur sont livrés de série avec la machine. Tim Geirnaert sait d’expérience que de nombreux imprimeurs font entièrement confiance à ces profils prêts à l’emploi. Mais ils ont tort ! « Une multitude de produits LFP sont disponibles sur le marché. Vous constatez souvent que les imprimeurs, pour chaque support d’impression qu’ils souhaitent utiliser, essayeront de savoir quel profil fourni donne des impressions plus ou moins bonnes. Une liste est par conséquent affichée chez de nombreux enseignistes : si nous imprimons sur un produit A, nous avons besoin du profil 3. Et avec le produit B, nous utilisons le profil 15. »

Le problème réside dans le fait que trouver le meilleur profil demande beaucoup de temps. De plus, un profil adéquat n’est pas disponible de série dans la machine pour des matériaux spécifiques. « Cela signifie que vous n’imprimez pas le produit correctement, poursuit Tim Geirnaert. Conséquence : les couleurs ne sont pas correctes ou le séchage de l’encre n’est pas optimal. Les imprimeurs se plaignent souvent auprès du fournisseur, parce qu’ils pensent que le problème vient du support à imprimer. Mais 50 % de ces plaintes sont en réalité dues à une mauvaise utilisation des profils de couleur. À vrai dire, vous avez besoin d’un profil spécifique pour chaque support d’impression. »

Chaque machine est différente

Mais ce n’est pas tout. Un profilage bien distinct est nécessaire pour chaque type d’imprimante grand format. « Chaque imprimante est différente, explique l’expert. Les imprimeurs pensent souvent que des imprimantes de même modèle offrent exactement le même résultat. C’est totalement faux. Parfois, une tête d’impression applique par exemple un petit peu plus d’encre que la même tête d’impression dans une machine comparable. La différence est minuscule, mais elle est visible. Cela signifie que vous devez analyser chaque machine et ajuster le profil général. »

Les imprimeurs partent du principe que le profilage d’une machine est un travail de véritables spécialistes. Mais Tim Geirnaert estime que des imprimeurs sur grand format peuvent parfaitement le faire avec un minimum d’efforts. « L’achat d’une machine coûte entre 20.000 et 500.000 euros, alors que le logiciel et l’équipement de mesure nécessaires au profilage reviennent à 3.000 ou  4.000 euros maximum. Bien entendu, une formation est nécessaire pour travailler efficacement. L’avantage est que l’imprimeur a tous les éléments sous contrôle et ne doit pas constamment faire appel à un spécialiste, lorsqu’il utilise de nouveaux équipements ou s’il achète une nouvelle machine. »

Économie d’encre

Un profil média parfait, adapté au support d’impression et à la machine, est synonyme d’impression impeccable. Mais il y a un autre avantage non négligeable. « Il s’avère dans la pratique qu’un profil de couleur parfaitement adapté au matériel permet dans la plupart des cas de faire des économies. En effet, vous consommez en moyenne 20 à 25 % d’encre en moins, sans perte de qualité et d’intensité de vos couleurs. Il s’agit là d’un argument supplémentaire pour prendre très au sérieux la gestion des couleurs ! »

 

Posted by / juillet 6, 2018