Papier créatif en tous genres pour presses numériques

Jusqu’il y a peu, il était pour ainsi dire impossible de combiner impression numérique et papier créatif. Mais la toute nouvelle génération de presses numériques marque une véritable percée : les épaisseurs, les textures et les couleurs particulières ne sont plus des obstacles. Sander Seijsener, expert du numérique : « Le papier créatif est actuellement la grande tendance dans l’impression numérique. »

Théoriquement, l’impression numérique et le papier créatif sont faits l’un pour l’autre. « Les papiers spéciaux sont souvent utilisés en petits tirages et de manière personnalisée. Et cela correspond parfaitement aux possibilités de l’impression numérique, précise Sander Seijsener. Simplement, jusqu’il y a peu, il était techniquement presque impossible de traiter ces papiers sur des machines numériques. Mais ce problème a aujourd’hui disparu. »

Plus de 100 spécifications créatives

Grâce aux innovations technologiques, l’imprimeur numérique a désormais à sa disposition un bien plus vaste assortiment de papiers. Sander Seijsener : « Les toutes dernières machines peuvent gérer les épaisseurs et les pressages, mais également les papiers de couleur. Il existe des machines capables d’utiliser des encres blanches ou métallisées et qui ont des toners iridescents. De quoi obtenir de splendides résultats sur du papier de couleur. »

S’appuyant sur cette tendance, le producteur Arjowiggins Creative Papers a lancé une Digital Range spéciale. Autant de types de papier particuliers qui sont spécialement conçus pour l’impression numérique à l’aide de toner sec ou liquide. Sander Seijsener : « C’est un assortiment énorme, avec plus de 100 spécifications. Arjowiggins l’a rassemblé dans son Digital Paper Book. Un outil fantastique pour qui veut se faire une idée des innombrables nouvelles possibilités. »

Un must pour les imprimeurs et les créateurs

Sander Seijsener cite quelques-unes des principales composantes de l’outil. « Tout d’abord, il y a la très pratique compatibility list. Vous pouvez immédiatement y vérifier si un type de papier donné convient à une presse numérique spécifique. Vous trouvez également dans le livre des exemples non imprimés de tous les papiers disponibles. Et bien entendu, l’ouvrage renseigne aussi toutes les propriétés, comme le grammage et l’épaisseur en microns. Et en introduction de la publication, le lecteur trouvera par ailleurs quelques superbes exemples d’impression, réalisées sur différentes machines. »

De plus en plus de nouvelles presses présentent également l’avantage de pouvoir traiter les grands formats. C’est la raison pour laquelle le format 53 x 75 est repris pour la première fois dans l’assortiment de papier créatif numérique. Et on le retrouve donc également dans le Digital Paper Book.

La publication se présente sous la forme d’un livre ‘réversible’, constitué de deux parties : la partie dorée porte sur le toner liquide, donc du papier qui convient à la HP Indigo. Si vous retournez l’épais ouvrage, vous trouvez au verso le segment argenté consacré au toner sec. Sander Seijsener : « C’est un incontournable pour tous les imprimeurs et utilisateurs qui ont dans leurs installations une machine numérique à haut débit. Mais bien sûr aussi pour les créateurs, parce qu’il leur donne une idée de tout ce qui est possible. Cela leur permet ensuite de communiquer leurs souhaits à l’imprimeur numérique. »

Intéressé(e) par le Digital Paper Book d’Arjowiggins ? Demandez-le auprès de votre personne de contact chez Antalis.

 

Posted by / novembre 13, 2018